Aménagement d'un sous-sol

L’aménagement d’un sous-sol ou d’une cave en dessous de la surface habitable peut être une bonne solution à imaginer si vous êtes disposé à agrandir votre intérieur et exploiter d’autres espaces à vivre, par exemple un bureau. Mais pour se permettre d’aménager votre logement, vous devrez pallier aux potentiels problèmes d’hygrométrie, de luminosité, et même de hauteur sous plafond. Consultez nos techniques pour aménager votre étage souterrain en toute tranquillité.

Quelles conditions respecter pour la réalisation d’un étage souterrain ? #

Avant de penser à aménager votre étage souterrain, il est nécessaire d’être certain que la pièce à aménager obéit bien à la loi applicable, et réaliser quelques demandes. Vérifiez que votre maison est habitable aux yeux du règlement sanitaire départemental et que ce dernier ne se trouve pas en zone inondable. Vous pouvez consulter le plan local d’urbanisme au service concerné dans votre mairie. Si la construction se situe en zone inondable, vous n’aurez probablement pas l’approbation de permis pour votre sous-sol. Selon l’espace à aménager à la cave et les travaux à concevoir, vous devrez avoir une permission auprès du service d’urbanisme.

Pour une surface comprise entre 5 et 20 m², sauf conditions particulières, vous pourrez vous remplir une déclaration préalable de travaux. Par contre, pour plus de 20 m² ou si les travaux demandent une modification des fondations de la construction, une démarche pour la réalisation d’un permis sera nécessaire. Par ailleurs, vous n’aurez besoin d’aucune autorisation dans le cas où la surface aménagée mesure moins de 5 m². Si la superficie globale du logement est de plus de 150 m², le recours à un architecte est une obligation. De plus, si votre logement est dans un immeuble, vous devrez avoir la permission du syndicat des copropriétaires pour la mise en route de votre chantier.

À lire Les dangers cachés dans l’installation de vos volets roulants : voici comment les éviter pour une installation parfaite

Dans le cas ou votre sous-sol, serait semi-enterré et qu’il aurait une vue vers l’extérieur, ce dernier aura l’obligation d’être déclaré. De plus, il faut savoir que, si votre étage souterrain bénéficie d’une hauteur d’au moins 1,80 m, ce dernier aura obligation de faire l’objet d’une déclaration, ce qui provoquera l’augmentation de vos taxes.

Pour bénéficier d’un peu de confort, il est judicieux de prévoir une bonne ventilation #

Les rares entrées d’air d’un sous-sol ne sont d’ordinaire pas suffisamment efficaces pour l’évacuation de tous les polluants qui se trouvent dans l’air intérieur. Pour arriver à ce résultat sans mettre de l’air extérieur à la mauvaise température dans votre étage souterrain, la ventilation mécanique contrôlée est indispensable. Elle a pour rôle de contrôler l’élimination de l’air pollué et de faire rentrer de l’air frais.

La principale difficulté arrive lors de la pose des tuyaux d’évacuation qui doivent passer dans toutes les pièces de votre étage souterrain. Dans la mesure où n’auriez pas de place pour poser un faux plafond, voyez si vous pouvez de passer le réseau à l’intérieur des murs. Vous pouvez aussi dans la mesure du possible les installer à l’extérieur.

Aménager une cave en espace de vie

Le passage qui conduit au sous-sol doit être praticable et positionné pour simplifier l’aménagement d’un sous-sol #

Le passage principal pour descendre au sous-sol est souvent rétréci. Dans l’optique où vous avez choisi d’aménager à la cave une pièce avec beaucoup de passage, celui-ci sera utilisé de manière quotidienne. Voilà pourquoi il faut qu’il soit facile d’accès. Le changement d’un escalier engage les travaux du plancher sur les deux étages pour créer une extension de la trémie. Pour mettre en place ce genre de chantier, il est recommandé de faire intervenir un bureau d’études qui définira une solution conforme.

À lire Explorez votre potentiel bricoleur : la technique facile pour superposer des carrelages

Remédier aux éventuels problèmes d’humidité du projet d’aménagement #

Généralement exposé aux remontées capillaires, souvent la cause de prolifération de champignons, un sous-sol doit être assaini pour être à même d’y créer un lieu exploitable. Dans le cas ou l’espace à aménager, se situe dans d’un bâtiment en copropriété, vous allez devoir agir en faisant des travaux par l’intérieur.

Vous avez différentes solutions :

  • Réaliser une couche de mortier imperméable conçu pour ce type d’application sur les murs et le sol.
  • Installation des plaques étanches par terre et sur les murs ainsi qu’une couche d’isolant.
  • Drainer le sol qui entoure la maison afin de dévier les infiltrations d’eau.
  • Faire une injection de résine anti-humidité dans l’épaisseur du mur.

De plus, votre pièce enterrée doit être parfaitement ventilée pour modifier régulièrement l’air environnant et évacuer l’humidité et éventuelles sources de pollution. Une ventilation mécanique contrôlée à simple ou double flux est exactement ce qu’il faut, mais sachez que celle-ci nécessite de cacher des gaines. Dans l’optique où vous disposez d’un espace réduit, une ventilation par simple entrée d’air soufflante fera l’affaire.

Pour votre décoration, créez un sentiment d’espace #

Pour donner un sentiment d’espace à votre niveau inférieur, choisissez des tons clairs sur les parois et évitez de surcharger la pièce. Choisissez des placards encastrés sur le mur entier. Vous aurez alors un effet de volume accentué. Vous pouvez aussi installer des miroirs lors de la restauration des murs pour apporter une impression de grandeur.

À lire Guide étape par étape pour le remplacement des joints en silicone : Un moyen efficace pour maintenir votre maison propre et saine

Le blog du bricoleur est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Logo Le Blog du bricoleur

Mentions légales - Contact - L'équipe de rédaction - Plan du site