À partir du 1er février 2024, plus de 20 millions de ménages abonnés au tarif réglementé de l'électricité d'EDF verront leur facture augmenter en moyenne de 10%. Cependant, cette hausse ne sera pas uniforme pour tous les clients.

Selon le site du gouvernement les abonnés ayant choisi l’option heures creuses seront plus touchés avec une augmentation de 9,8%, tandis que ceux bénéficiant du tarif de base subiront une hausse de 8,6%. De plus, la hausse atteindra 10,1% pour les souscripteurs de l’option « Effacement Jours de Pointe » d’EDF. Cette situation amène à s’interroger sur les raisons de ces différences et l’impact qu’elles auront sur les ménages français.

La taxe TICFE explique les différentes augmentations #

L’augmentation des tarifs résulte d’une hausse de la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE). Cette taxe s’applique de manière identique à toutes les options du tarif réglementé de l’électricité d’EDF, en augmentant le prix unitaire de l’électricité. En résumé, plus le prix au kilowattheure est bas, plus l’impact proportionnel de cette hausse de taxe sera important sur la facture.

  • L’option de base est actuellement facturée à 0,2276 € par kilowattheure
  • Les abonnés aux heures creuses paient 0,1828 €
  • Ceux ayant choisi l’option « Effacement Jours de Pointe » ne paient que 0,1518 €

Sous ces conditions, une augmentation de la TICFE de 0,001 à 0,021 € par kilowattheure est plus pénalisante, en pourcentage, pour les deux dernières catégories de clients.

À lire Comment l’électricité va révolutionner votre quotidien ?

Une hausse des tarifs qui s’ajoute à celle des années précédentes #

Cette nouvelle augmentation des tarifs vient s’ajouter à celle déjà subie par les ménages français ces dernières années. En effet, le tarif réglementé a connu une hausse de 44% en seulement 2 ans, souligne Marie-Amandine Stévenin, présidente de l’UFC-Que Choisir, dans un communiqué publié le lundi 22 janvier.

Cette situation engendre donc une nette détérioration du pouvoir d’achat des ménages français, notamment pour ceux ayant opté pour des offres spécifiques telles que l’option « Effacement Jours de Pointe ».

Exemples d’impact sur différents profils de consommateurs #

  • Personne seule : à partir de 25 €/mois
  • Couple de retraités : à partir de 33 €/mois
  • Couple avec enfants : à partir de 46 €/mois

Face à cette hausse des tarifs, il est important pour les consommateurs de comparer les offres proposées par les différents fournisseurs d’électricité afin d’économiser potentiellement jusqu’à 250 €.

À lire Protégez vos granulés de bois de l’humidité et assurez-vous un chauffage optimal

Comment réagir face à cette augmentation des tarifs ? #

Pour faire face à l’augmentation des tarifs et préserver leur pouvoir d’achat, les ménages français peuvent adopter plusieurs stratégies :

Comparer les offres des différents fournisseurs d’électricité #

En comparant les offres actuelles, les consommateurs peuvent identifier les solutions les plus intéressantes en termes de prix et de services. Ainsi, ils peuvent réaliser des économies substantielles sur leurs factures d’électricité.

Réduire sa consommation d’énergie #

Adopter des gestes simples tels que bien isoler son logement, utiliser des appareils électroménagers performants ou encore éteindre les appareils en veille permettent de réduire sensiblement sa consommation d’énergie et donc ses factures.

Profiter des aides gouvernementales #

Face à la difficulté croissante de nombreux Français à payer leurs factures énergétiques, le gouvernement a mis en place diverses aides financières, telles que le chèque énergie, permettant de bénéficier d’un soutien pour régler ces dépenses.

À lire « C’est une révolution pour l’efficacité énergétique » : ces fenêtres isolantes génératrices d’électricité

La hausse des tarifs d’électricité prévue pour février 2024 représente un défi supplémentaire pour les ménages français déjà touchés par des hausses successives ces dernières années. Comparer les offres de fournisseurs, adopter des comportements économes en énergie et profiter des aides proposées par l’État sont autant de leviers à actionner pour limiter l’impact de cette hausse sur le pouvoir d’achat.

Le blog du bricoleur est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Logo Le Blog du bricoleur

Mentions légales - Contact - L'équipe de rédaction - Plan du site

fr_FRFrench