Plaque de cuisson : quelle différence entre vitrocéramique et induction ?

Vous avez un projet de rénovation de votre cuisine ? Profitez de ce chantier pour moderniser les équipements électroménagers et pour remettre votre installation électrique aux normes actuelles. 

Souvent lors de la création d’une nouvelle cuisine, l’attention se focalise sur l’esthétique et le réagencement des volumes. Il est toutefois indispensable d’également intégrer dans sa réflexion les appareils de cuisson.

Si le four est important, la plaque de cuisson est un élément indispensable dans la cuisine. Le choix de cet appareil se fait en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire. Une plaque de cuisson peut être utilisée par des professionnels ou des particuliers exigeants. Il en existe différents types à savoir : la plaque électrique, la plaque induction, la plaque à gaz et la plaque en vitrocéramique. La plaque à induction et vitrocéramique sont les modèles les plus prisés sur le marché et ceux à cause de leurs nombreux atouts. À vue d’œil, ces deux plaques ont l’air identiques, mais ne vous y trompez pas, car elles sont différentes et nous vous proposons de découvrir ce qui les différencie tant.

Fonctionnement

La plaque à induction fonctionne grâce à un champ magnétique conçu par une bobine de cuivre à l’intérieur de laquelle le courant circule. Cette bobine se situe sous l’appareil de verre où l’on pose les casseroles et les poêles. La plaque induction vous permet de cuisiner toutes sortes d’aliments en un laps de temps.

Pour que votre récipient soit sensible au champ magnétique, ce dernier doit être dans un métal ferreux. Tandis que la plaque vitrocéramique dispose de deux technologies à savoir : les radiateurs et les halogènes. Les radiateurs servent à faire mijoter les plats et les halogènes sont plus utilisés pour la cuisson des plats rapide. La plaque vitrocéramique est équipée d’un indicateur de chaleur qui permet d’éviter la surchauffe ou encore le débordement. 

Avantages

Ces deux dispositifs possèdent des avantages qui vous séduiront en fonction de vos besoins.

Plaque à induction

En utilisant une plaque induction, vous profitez des nombreux avantages qu’offre cette dernière. En effet, le réglage de la température de la plaque est très précis ; il est facile d’augmenter ou de diminuer la température rapidement. Aussi, elle fournit une excellente sécurité du simple fait que son utilisation n’entraîne pas de source de chaleur supplémentaire et la chaleur ne se diffuse pas sur tout l’appareil.

D’autre part, la variation de la température est rapide ce qui facilite la cuisson des viandes ou de tout autre aliment que l’on souhaite cuisiner. En plus, de la facilité de nettoyage lors de la cuisson, la plaque ne produit aucune chaleur, mais plutôt un champ magnétique ce qui signifie que rien ne brûle entre la plaque et la marmite la laissant ainsi propre. 

La plaque à induction vous permet de réaliser des économies d’énergie grâce à la montée de température rapide, et sa faible consommation énergétique lors de sa mise en marche. Le dernier avantage de ce dispositif est qu’il facilite la cuisson grâce au minuteur programmable dont il est équipé qui permet de stopper la cuisson à un certain moment.

Plaque vitrocéramique 

La plaque vitrocéramique quant à elle présente un aspect esthétique grâce à sa brillance et son lissage d’une part, à son prix d’achat qui est relativement bas. Ce type de dispositif est également doté d’un système de sécurité anti-débordement et surchauffe et vous n’avez pas besoin de remplacer les casseroles lors de son utilisation. 

Tout comme la plaque à induction, la plaque vitrocéramique dispose d’une rapide montée de température qui facilite la cuisson de n’importe quel aliment. Aussi, le nettoyage de cette plaque de cuisson est simple et elle fonctionne avec n’importe quel type de récipient. Enfin, cette plaque est équipée d’un indicateur de chaleur visible qui permet de voir la vitesse de chauffe et d’éviter les brûlures éventuelles.

Pose des deux types de plaques

La plaque à induction et la plaque vitrocéramique diffèrent aussi selon le type de pose.

Plaque à induction

L’installation d’une plaque à induction est une opération délicate qu’il convient de réaliser avec soin pour profiter de tous les avantages qu’offre le dispositif. Une fois l’emplacement bien choisi, vous devez tenir compte des dimensions d’encastrement. Les dimensions standard sont de 56 cm de large et 49 cm de profondeur. Cette dimension d’encastrement correspond aux dimensions de la découpe dans votre plan de travail s’il est stratifié ou en bois brut. Il existe cependant des dimensions plus spécifiques qui peuvent par exemple correspondre à une largeur de 27 cm et une profondeur de 49 cm. Comme la plaque à induction nécessite un branchement électrique, il vaut mieux se rapprocher d’un expert.

Plaque vitrocéramique

Installer une plaque vitrocéramique n’a rien de difficile. Il suffit de prendre les mesures pour l’axe de repère de la plaque de cuisson. Après, vous devez mesurer la plaque et reporter les mesures sur le plan de travail que vous devez par la suite installer sur les tréteaux. A l’aide d’une perceuse et d’un mèche bois plate, pensez à faire un trou à chaque extrémité du carré. Ensuite, utilisez une scie sauteuse pour découper le plan de travail. Installez-le à nouveau sur les meubles bas de cuisine aménagée. Mettez le joint d’étanchéité au niveau des rebords du dessous de la plaque. Placez ensuite la plaque vitrocéramique dans son encadrement et coupez le courant. Faites les branchements des fils en fonction des couleurs. Après cela, procédez à l’installation du cache de sortie de câble sur la prise. Et voilà, il ne vous reste plus qu’à vous assurer du bon fonctionnement de votre appareil.

Laisser un commentaire