Tout savoir sur la santoline, l’arbrisseau indispensable pour les rocailles

La santoline, également connue sous le nom de chamaecyparis ou petit cyprès, est un étonnant arbrisseau idéal pour les jardins secs et pierreux. Appréciée pour sa robustesse, sa beauté et ses nombreuses vertus médicinales, cette plante vivace trouve parfaitement sa place dans les rocailles et les jardins méditerranéens. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir cette deuxième alliance de l’ortie, ainsi que quelques conseils pour bien la cultiver et en tirer le meilleur parti.

Description et origine de la santoline #

Conditions de culture de la santoline

La santoline (Santolina chamaecyparissus) est une plante appartenant à la famille des Astéracées. Originaire du bassin méditerranéen, elle est particulièrement adaptée aux conditions climatiques de ces régions, comme son surnom de « plante chameau » le laisse présager. Cet arbrisseau mesure généralement entre 30 et 60 cm de haut, avec des tiges ligneuses et des feuilles gris-vert très fines et découpées, ressemblant à celles des conifères. Durant l’été, de petites fleurs jaunes en capitules s’épanouissent, dégageant un parfum caractéristique.

À lire Conseils pour rendre votre maison plus saine et lutter contre les allergies

Les différents types de santolines #

Bienfaits et utilisations de la santoline

On distingue plusieurs espèces et variétés de santolines, qui se différencient principalement par leur taille, la forme de leurs feuilles et la couleur de leurs fleurs :

  • Santolina chamaecyparissus, appelée aussi santoline blanche : c’est l’espèce type, avec des feuilles très fines et argentées et des fleurs jaunes.
  • Santolina virens, ou santoline verte : elle présente des feuilles plus larges et vert foncé, ainsi que des fleurs jaunes légèrement teintées de vert.
  • Santolina pinnata subsp. neapolitana ‘Edward Bowles’ : cette variété possède des feuilles découpées et vert clair, et ses fleurs sont d’un blanc nacré.
  • Santolina rosmarinifolia, ou santoline à feuilles de romarin : elle se caractérise par des feuilles allongées et toujours vertes, rappelant celles du romarin, et des fleurs jaunes.

Conditions de culture de la santoline #

La santoline est une plante peu exigeante, qui s’adapte à différentes conditions de culture. Toutefois, pour favoriser sa croissance et profiter pleinement de ses qualités esthétiques, il convient de respecter certaines précautions :

Exposition au soleil #

La santoline est une plante rusticity en particulier sur les forte lumière en plein soleil et tolère la sécheresse. Il est donc important de lui offrir un emplacement bien ensoleillé où elle pourra bénéficier d’au moins 6 heures de soleil par jour. De plus, cette plante supporte mal l’humidité excessive et les sols trop riches.

À lire Échappez à la taxe d’aménagement en 2024 avec ces astuces pour votre abri de jardin

Type de sol #

La santoline se plaît dans les sols secs, sablonneux ou caillouteux, et apprécie notamment les rocailles et les jardins en terrasses. Un sol bien drainé est essentiel pour éviter les risques de pourriture des racines et assurer une bonne croissance à la plante. Si votre sol est compact ou argileux, n’hésitez pas à le mélanger avec du sable grossier pour favoriser le drainage.

Arrosage et entretien #

Cet arbrisseau supporte très bien la sécheresse et demande relativement peu d’eau. Inutile donc de vous inquiéter si vous n’avez pas la main verte : un arrosage modéré tous les 7 à 10 jours en période de croissance devrait suffire à maintenir votre santoline en pleine forme. L’entretien de ce sous-arbrisseau se limite principalement à la taille, qui permet de garder la plante dense et bien structurée. Il est recommandé de tailler légèrement la santoline après la floraison, en veillant à ne pas couper trop près du bois ligneux.

Bienfaits et utilisations de la santoline #

Outre ses qualités esthétiques, la santoline possède également de nombreuses vertus médicinales :

  • Antispasmodique : la santoline est réputée pour soulager les crampes et spasmes digestifs, ainsi que les douleurs menstruelles.
  • Antiparasitaire : elle est traditionnellement employée comme vermifuge pour éliminer les vers intestinaux.
  • Antiseptique : l’huile essentielle de santoline est utilisée pour désinfecter les plaies et prévenir les infections.

Ces nombreux bienfaits expliquent pourquoi la plante trouve place dans de nombreuses pharmacopées traditionnelles du pourtour méditerranéen. La santoline peut être consommée en infusion ou sous forme d’huile essentielle, toutefois, il est important de vérifier avec un professionnel de santé avant de commencer toute utilisation médicinale.

À lire Créez votre propre composteur de balcon pour une pratique éco-responsable

Le blog du bricoleur est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Logo Le Blog du bricoleur

Mentions légales - Contact - L'équipe de rédaction - Plan du site

fr_FRFrench