Comment calculer le poids que peut supporter un plancher en bois ?

Le poids que peuvent supporter les planchers en bois est un facteur important avant de commencer différents types de travaux de rénovation de la maison, en particulier lors de l’installation de nouveaux revêtements de sol ou d’éléments importants pour la qualité (comme les baignoires autoportantes). En effet, selon la charge admissible du parquet, il peut être nécessaire de le renforcer avant de continuer à travailler.

De toute évidence, plusieurs facteurs influent sur la capacité portante des planchers construits avec des solives en bois. Découvrez dans cet article comment connaître le poids que peuvent supporter les parquets en fonction des caractéristiques des parquets.

Calculer la charge admissible du plancher à l’aide du diagramme des solives

Lors de la construction du plancher, le schéma des solives permet de déterminer la dimension centrale (espace entre chaque solive) et la portée de la poutre en bois (portée totale de la solive) en fonction de la charge d’exploitation. salon.

Le diagramme des solives est également utile pour comprendre la charge maximale que le plancher peut supporter.

Cependant, il est important de noter qu’il existe un grand nombre de cerceaux de solive différents, alors assurez-vous d’utiliser les bons cerceaux pour la configuration de plancher que vous envisagez. La raison en est que les nombres dans l’abaque varieront en fonction des charges permanentes et temporaires et du type de solives de plancher.

Eléments susceptibles d’affecter la charge admissible d’un plancher en bois

Comme mentionné ci-dessus, un schéma de solives qui correspond parfaitement au plancher existant doit être utilisé pour comprendre avec précision la charge qu’il peut supporter.

  • Type de solive utilisée : 2 × 8, solive en I, solive ouverte préfabriquée, système de solive ouverte, etc.
  • Méthode de fixation des solives : nervures de renfort avec âmes, barres d’acier, etc.
  • L’essence du bois de quille : utilisation de résineux, de feuillus, de bois lamellé-collé, etc.
  • La portée de la pièce : la distance entre les deux supports, c’est-à-dire la longueur de la solive.
  • Espacement entre les solives : la distance entre chaque solive.
  • Charge permanente : la charge qui ne change pas avec le temps, comme le poids surfacique d’un revêtement de sol ou le plafond sous le sol.
  • Dépenses d’exploitation : dépenses qui évoluent dans le temps.

En bref, pour la structure du plancher, nous voulons connaître la charge admissible, plus nous avons de détails, plus les résultats seront précis. Au contraire, si l’on ne sait rien de la conception du sol, il est difficile de déterminer le poids que peut supporter la charpente en bois du sol.

A retenir : Pour connaître le poids que peut supporter un parquet, il faut d’abord savoir comment il est conçu. Lorsque toutes les informations importantes sont disponibles, la charge admissible du sol concerné peut être déterminée.

Laisser un commentaire